L’observatoire des politiques économiques en Europe

Inscrivez-vous et tenez vous informé(e)s des dernières publications de l'OPEE

Les politiques économiques européennes

N° 32 - Eté 2015

Michel Dévoluy



L’Observatoire des politiques économiques en Europe avait publié en 2004 un ouvrage sur les politiques économiques européennes. Directement édité dans un format livre de poche au Seuil, nous croyons pouvoir dire que ce travail collectif a reçu un bon accueil. Depuis la publication de notre livre, la monnaie unique lancée en 1999 s’est installée, l’Union européenne s’est élargie à de nouveaux membres et la zone euro a dû affronter une crise rude pour les Européens.

En conséquence, et même si les grands principes inscrits dans le traité de Maastricht ont été maintenus, beaucoup de choses ont été remaniées au cours de la décennie 2005-2015. Les changements se sont traduits par une évolution des conceptions et des pratiques des politiques économiques et par des modifications dans les traités et les institutions. Une nouvelle édition de notre ouvrage s’est naturellement imposée.

L’équipe de l’OPEE s’est donc remise au travail. Certains auteurs ont changé - mais peu - et, surtout, chaque chapitre a été entièrement réécrit. C’était inéluctable au regard des perturbations subies, notamment dans la zone euro.

La nouvelle édition est en fait un nouveau livre. Pour autant, nous avons choisi de conserver les trois grands thèmes qui structurent notre plan général. Et nous avons également gardé, les mêmes sous-titres.

Les diverses politiques avaient été regroupées en 2004 sous trois grands thèmes :

Les politiques conjoncturelles : entre coordination et fédéralisme

Les politiques structurelles : entre libéralisation et cohésion

Les politiques des territoires et de développement : entre concurrence et solidarité.

Les sous-titres que nous avions choisis marquaient déjà de fortes interrogations à la fois sur les fondements doctrinaux des politiques suivies par l’Europe et sur la pertinence de l’architecture institutionnelle de l’Union économique et monétaire.

La reprise en 2015 de ces trois thèmes ne doit rien au conformisme. Très clairement, cette continuité surligne une construction européenne inachevée et, pour tout dire, décevante au regard des ambitions affichées. D’ailleurs, beaucoup d’Européens doutent et s’interrogent sur son avenir.

Un large chemin reste encore à défricher pour ré-enchanter l’Europe au regard de ses citoyens. Ce livre a l’ambition d’expliquer la dynamique de l’intégration économique et monétaire européenne, d’analyser son fonctionnement et de participer aux débats sur son avenir.

Au-delà des aspects techniques et théoriques sur les politiques économiques européennes, ce livre porte un regard critique sur la construction européenne. En refusant d’accomplir des pas décisifs vers une vraie intégration politique, une logique nocive reste à l’œuvre : des Etats hétérogènes voulant préserver le maximum de souveraineté sont conduits à choisir des politiques représentant les plus grands des communs dénominateurs acceptables. Du coup, l’Europe avance entre coordination et fédéralisme, entre libéralisation et cohésion, entre concurrence et solidarité. Une telle démarche est sous-optimale et dépolitise l’Europe. Les citoyens et le projet européen méritent mieux que cette tiédeur.