L’observatoire des politiques économiques en Europe

Note de lecture : « Macroéconomie en pratique » de Moïse Sidiropoulos et Aristomène Varoudakis

N° 40 - Eté 2019

Meixing Dai


Cette note présente le livre intitulé « Macroéconomie en pratique » écrit par Moïse Sidiropoulos et Aristomène Varoudakis, Dunod, Collection Eco Sup, paru le 22/05/2019, 256 pages.

A première vue, ce livre se distingue des autres manuels en macroéconomie par le mot « pratique » dans son titre. Les auteurs partent de deux constats : d’une part, il y a un clivage entre les analyses académiques et les approches qui privilégient l’étude des faits et des implications concrètes des modèles pour la politique économique, et d’autre part, l’enseignement de la macroéconomie se fait souvent au niveau académique, avec peu d’attention accordée aux aspects pratiques et les enseignements tirés de la réalité.


« Macroéconomie en pratique » est le fruit de trois partis pris des deux auteurs :

  • Le premier parti pris consiste à mettre l’accent sur les aspects pratiques de la macroéconomie. Avec une démarche à l’interface entre les analyses théoriques et le « monde réel », ce livre a réussi à rapprocher les analyses macroéconomiques théoriques des réalités constatées à l’aide de l’observation empirique. Il y a une véritable « symbiose » entre la présentation théorique des mécanismes et concepts, et les 48 études de cas présentées en encadrés sous forme de « focus », ce qui facilite grandement la compréhension de la macroéconomie par les lecteurs. De plus, l’ouvrage met systématiquement l’accent sur les vérifications empiriques des mécanismes ou phénomènes étudiés pour donner aux lecteurs une idée de leur ordre de grandeur et de l’importance.
  • Le deuxième parti pris est de limiter largement le recours à la formalisation. L’exposé théorique privilégie l’exposé notionnel et, quand c’est nécessaire, la représentation graphique. Cette démarche n’a pas réduit la rigueur des raisonnements, puisque les auteurs ont fait un grand effort pour assurer que leur exposé puisse expliquer très clairement des phénomènes complexes. Conscients de l’indéniable utilité des modèles macroéconomiques, les auteurs donnent systématiquement des références pour ceux qui veulent maîtriser la formalisation mathématique ou approfondir leur compréhension théorique.
  • Le troisième parti pris est d’aborder la macroéconomie dans sa complexité actuelle. Cette complexité tient, d’une part, aux bouleversements économiques profonds entraînés par la crise financière mondiale de 2008-2009, et d’autre part, à des facteurs institutionnels puisque les politiques économiques sont souvent menées dans un cadre supranational en Europe (par exemple, la zone euro) et non plus exclusivement national. La période allant des années 1990 à la crise financière mondiale, surnommée « Grande Modération », s’est terminée sur des événements qui bouleversent totalement la vision bénigne des fluctuations économiques. Les macro-économistes ont dû renouveler leur discipline avec des approches théoriques et empiriques plus complexes pour mieux prendre en compte l’impact des crises bancaires, la soutenabilité de la dette publique, les frictions financières, le comportement pas toujours rationnel des agents, l’hétérogénéité des agents et des économies, parmi d’autres. Cet ouvrage intègre des analyses récentes qui reflètent cette tendance dans la recherche en macroéconomie. Ce livre présente de façon élégante les théories macroéconomiques, allant des plus classiques aux plus récentes, d’un point de vue pratique en minimisant l’utilisation du langage mathématique. Il permet à ses lecteurs de comprendre aisément les grandes problématiques en macroéconomie contemporaine et comment l’économie fonctionne dans sa globalité.

En sept chapitres, ce livre traite à la fois la stabilisation macroéconomique à court terme et la croissance à long terme. Il traite les problèmes théoriques et politiques en économie fermée et en économie ouverte et accorde une bonne place aux implications de l’Union économique et monétaire. Il s’intéresse non seulement à une économie en fonctionnement normal mais aussi à celle en crise. Sur le plan politique, le livre analyse à la fois les politiques conjoncturelles et structurelles. L’accent est toutefois mis sur les politiques de court terme, leur incohérence inter-temporelle, le problème de crédibilité que posent ce type de politiques et les règles de politique pouvant améliorer la performance macroéconomique.

Les problèmes faisant l’objet d’un focus sont très variés et parfois inattendus (dans le sens de bonnes surprises). Ils sont tirés des expériences passées des pays développés et en développement. On retrouve ainsi des thèmes comme« La crise des tigres de l’Asie de l’Est », « Le défaut souverain de l’Argentine en 2001 », « Pourquoi les pays d’Asie de l’Est épargnent-ils autant ? », « La ‘maladie hollandaise’ : découverte de matières premières et désindustrialisation », « Les réductions d’impôts par G. W. Bush et l’équivalence ricardienne », « L’expérience du currency board dans les économies émergentes », « Le carry trade du yen japonais » parmi d’autres.

Ce livre peut être utilisé par des étudiants de licence et master en économie et en gestion qui ont étudié les théories à travers différents cours de macroéconomie plus ou moins formalisés, dont chacun est focalisé sur certaines théories et certains modèles et parle peu des pratiques de politique macroéconomique. Un tel livre leur permet d’acquérir une vision globale du fonctionnement de l’économie et du mécanisme de transmission des effets des politiques économiques.

L’ouvrage peut également intéresser un grand nombre de décideurs économiques et politiques qui sont confrontés aux évolutions macroéconomiques et cherchent à mieux appréhender les interactions complexes entre les différents facteurs macroéconomiques. Cet ouvrage leur offrira une vision claire du fonctionnement de l’économie dans sa dimension macroéconomique sans qu’ils soient gênés par l’utilisation intensive de modèles mathématiques. En effet, beaucoup de décideurs politiques et économiques ont un besoin urgent de mieux connaître les mécanismes de transmission des politiques macroéconomiques pour effectuer des choix plus judicieux. Les décideurs politiques qui proposent et mettent en place des politiques macroéconomiques doivent mieux comprendre comment celles-ci pourraient affecter l’économie dans son ensemble. Les citoyens éprouvent, de leur côté, le besoin de mieux saisir l’impact des mesures proposées par les candidats aux élections pour l’économie et pour eux-mêmes à moyen et à long terme. À défaut, le champ devient fécond pour les démagogues et les populistes qui proposent des remèdes miracles profitables à une partie des électeurs dans le court terme, mais avec des effets dommageables pour tous à long terme. Il va sans dire que la compréhension des politiques macroéconomiques est d’importance critique pour beaucoup d’entreprises et en particulier les grandes institutions financières.

La théorie macroéconomique, qui vient de la pratique et évolue avec celle-ci, doit être étudiée en relation avec les pratiques de la macroéconomie et les observations empiriques des effets des politiques macroéconomiques mises en place. Cet ouvrage est destiné à cela. C’est un livre très remarquable par la qualité de sa rédaction et le grand nombre de théories macroéconomiques et de cas pratiques présentés dans un format assez compact !

Meixing Dai : Université de Strasbourg (BETA)